© AAERM, 2020/22 Mise à jour le 13 janvier 2022

A savoir…

Cette page reprendra les informations publiées sur la

page Facebook de l’AAERM ; cela permettra aux

personnes qui n’ont pas de compte Facebook de ne pas

manquer nos publications régulières.

Association des Amis d’Edgar et Raymond Maufrais
1
8
h
o
i
g
t
7
e
0
9
9
d
Voici la totalité de l'article de Bruno Corty, paru dans le Figaro littéraire du 25 novembre :
Le mystère Maufrais
« C’est l’histoire de deux hommes simples à qui la vie ordinaire ne suffisait pas. » avec cette phrase, Sylvain Tesson résume dans sa préface à ce copieux volume le destin des Maufrais père et fils. Ils avaient combattu l’ennemi nazi dans le maquis toulonnais. Le plus jeune, Raymond, en voulait plus. Tandis que le père travaillait à l’arsenal, il partit en 1946 sur les traces des Indiens Chavantes, au Brésil. Puis, en 1950, il entreprit, sans moyens, sans matériel, sans préparation, la traversée des Tumuc-Humac, ces collines à la frontière des Guyane et du Brésil. Une folie dont il ne revint jamais. Quelques mois plus tard, on retrouva son carnet de déroute. Lequel fut publié en 1952 par Julliard sous le titre Aventures en Guyane. Un an plus tôt, il y a avait eu le récit posthume de sa première expédition, Aventures au Mato Grosso. Refusant d’admettre la disparition de son fils, Edgar Maufrais consacra son énergie et le peu de moyens qu’il avait à tenter de le retrouver. Vingt-deux expéditions en vain. Un récit, À la recherche de mon fils, paru en 1956, témoigne de sa bouleversante quête. Ce sont donc ces trois volumes d’une aventure hors norme et dramatique qu’a réunis Patrice Franceschi dans sa belle collection. A 15 ans, il avait découvert les écrits de Raymond. Il n’a cessé depuis de vouloir les partager avec d’autres, dont Sylvain Tesson. A l’heure où l’aventure se vit souvent par procuration ou sur écrans, cette épopée humaine n’a rien perdu de sa douloureuse beauté.
Le thème astral d’Edgar Maufrais né le 20 juillet 1900
et celui de Raymond Maufrais, né le 1er octobre 1926 à 19h15 Natif de la BALANCE, le thème est éparpillé et présente de nombreux carrés mêlés à des trigones et sextiles avantageux.
© AAERM, 2020/22 Màj 13/01/2022

A savoir…

Cette page reprendra les

informations publiées sur

la page Facebook de

l’AAERM ; cela permettra

aux personnes qui n’ont

pas de compte Facebook

de ne pas manquer nos

publications régulières.

Association des Amis d’Edgar et Raymond Maufrais
« C’est l’histoire de deux hommes simples à qui la vie ordinaire ne suffisait pas. » avec cette phrase, Sylvain Tesson résume dans sa préface à ce copieux volume le destin des Maufrais père et fils. Ils avaient combattu l’ennemi nazi dans le maquis toulonnais. Le plus jeune, Raymond, en voulait plus. Tandis que le père travaillait à l’arsenal, il partit en 1946 sur les traces des Indiens Chavantes, au Brésil. Puis, en 1950, il entreprit, sans moyens, sans matériel, sans préparation, la traversée des Tumuc-Humac, ces collines à la frontière des Guyane et du Brésil. Une folie dont il ne revint jamais. Quelques mois plus tard, on retrouva son carnet de déroute. Lequel fut publié en 1952 par Julliard sous le titre Aventures en Guyane. Un an plus tôt, il y a avait eu le récit posthume de sa première expédition, Aventures au Mato Grosso. Refusant d’admettre la disparition de son fils, Edgar Maufrais consacra son énergie et le peu de moyens qu’il avait à tenter de le retrouver. Vingt-deux expéditions en vain. Un récit, À la recherche de mon fils, paru en 1956, témoigne de sa bouleversante quête. Ce sont donc ces trois volumes d’une aventure hors norme et dramatique qu’a réunis Patrice Franceschi dans sa belle collection. A 15 ans, il avait découvert les écrits de Raymond. Il n’a cessé depuis de vouloir les partager avec d’autres, dont Sylvain Tesson. A l’heure où l’aventure se vit souvent par procuration ou sur écrans, cette épopée humaine n’a rien perdu de sa douloureuse beauté.
Le mystère Maufrais
Voici la totalité de l'article de Bruno Corty, paru dans le Figaro littéraire du 25 novembre :
Le thème astral d’Edgar Maufrais né le 20 juillet 1900
et celui de Raymond Maufrais, né le 1er octobre 1926 à 19h15 Natif de la BALANCE, le thème est éparpillé et présente de nombreux carrés mêlés à des trigones et sextiles avantageux.
et celui de Raymond Maufrais, né le 1er octobre 1926 à 19h15 Natif de la BALANCE, le thème est éparpillé et présente de nombreux carrés mêlés à des trigones et sextiles avantageux.